Le comité d’Annecy

Publié le par serge

Le comité d’Annecy

 

Il est opérationnel depuis le mois de décembre 2008. Nos réunions hebdomadaires ont permis la rencontre de personnes venant d’horizons variés et dont le dénominateur commun est l’indignation qu’ont provoqué le traitement policier infligé aux « 9 de Tarnac », la façon dont l’affaire a été médiatisée ainsi que sa récupération politique.

Au-delà de cette affaire, nous entendons nous opposer à la volonté de l’état de criminaliser les actions de résistance que sont la contestation sociale et le fait de vivre en dehors des schémas imposés par la société capitaliste. Les abus que génèrent les lois anti-terroristes, la politique sécuritaire ou encore les conditions déplorables de détention sont les réalités qui motivent particulièrement notre action.

 

Notre objectif principal est de diffuser une information

 

Pour la suite, nous allons continuer ces rencontres avec les autochtones et plusieurs idées de projets ont émergé :

- La mise en place de projections de films/documentaires suivis de débats autour de ces sujets. Nous souhaitons d’ailleurs attirer l’attention sur le film « Walter, retour en résistance » de Gilles Perret, qui fait une mise en parallèle de la résistance durant les années quarante avec les luttes contre la politique actuelle (http://www.walterretourenresistance.com/lefilm.html).

Nous proposons d’ailleurs que les comités ayant réalisé des projections mettent en commun leurs trouvailles et que soit créée une base de données pour rendre ces films aisément accessibles à tous, dans une rubrique du site de soutien aux inculpés du 11 novembre par exemple.

 

- Une action collective avec les autres comité de soutien, comme par exemple se rassembler, tous à une même date, devant des prisons et/ou tribunaux de justice, dans l’idée là encore d’informer et d’ouvrir les consciences sur les conditions de détention, et aussi de soutenir les détenus.

 

Nous comptons sur la rencontre entre tous les comités pour partager nos visions de l’action et peut-être construire une action commune.

 

sur « l’affaire Tarnac », afin de contrer celle relayée par les médias de masse. C’est aussi pour nous l’occasion d’engager des discussions sur l’ensemble des thèmes déjà mentionnés. Pour le moment, cela consiste à aller à la rencontre des gens dans la rue, à un niveau local : installation d’un stand avec panneaux d’affichage, textes et revues diverses et surtout distribution vivante et commentée de tracts (de notre composition ou récoltés ici et là). Nous cherchons à ce que ces actions soient régulières, tous les 15 jours environ, dans le but d’être suffisamment visibles et identifiables. Le lieu n’est pas fixe : rues passantes, entrées des salles de cinéma et de concert.

Publié dans annecy

Commenter cet article