11 novembre "tarnac"

Publié le par serge

      








 

                          épicerie de tarnac                                 




vieille prison annecy



le comité de soutien d'annecy c'est créé le 29 décembre.
le groupe se réunira de nouveau le 05 janvier pour mettre en place les actions de mobilisation du 15 au 25 janvier.

prochaine réunion

réunion le 19 janvier 2009 a meythet restaurant bar le DERSIM 22rte de frangy face SNR a 18h30.
sujets
organisation des moyens pour des action du 15 au 25 janvier sur le département et annecy.


forum:
http://www.over-blog.com/com-1076593969/11_NOVEMBRE_TARNAC.html

« Un danger pour la démocratie »

La grogne monte chez les policiers. Entretien avec Yannick Danio, le porte-parole de l’UNSA police, qui craint « une dérive à l’américaine ».

Le SNOP (syndicat d’officiers, majoritaire) dénonce « l’obsession du chiffre ». Qu’en pensez-vous ?

Yannick Danio. À l’heure actuelle, les policiers ne peuvent plus remplir leur mission première qui est la prévention. Quand j’ai débuté dans la police, on m’a appris que le policier était « le seul juge » sur la voie publique. Ce qui voulait dire qu’il avait une certaine latitude à l’égard de la personne qu’il avait en face de lui. Aujourd’hui, ce n’est plus possible : on oblige tout le monde à faire du chiffre, du gardien de la paix au préfet. L’exemple le plus patent, c’est la lutte contre l’immigration clandestine. Résultat : on assiste à un engorgement du système et à des fonctionnaires qui ne peuvent plus faire un travail de qualité.

D’où la proposition de sous-traiter une certaine partie des missions au privé ?

Yannick Danio. C’est le credo du livre blanc sur la « participation de la sécurité privée à la sécurité générale en Europe », présenté lundi place Beauvau. La police, comme le reste de la fonction publique, fait face à une baisse de ses effectifs. L’objectif est clair : il y aura 10 000 policiers en moins en 2012. Pour faire autant avec moins de gens, la solution c’est un transfert de charges et de missions aux bénévoles promus au rang de shérifs que sont les « citoyens volontaires », aux polices municipales et au privé. À nos yeux, c’est un danger pour la démocratie. Le risque - parce que la sécurité, ça coûte cher -, c’est une dérive à l’américaine avec des disparités de plus en plus grandes entre zones riches et pauvres. Car si Neuilly ne devrait pas avoir de problème pour se payer une police municipale et des sociétés privées, qu’en sera-t-il pour les communes plus pauvres ? Cela concerne tout le monde : citoyens et politiques doivent se mobiliser pour la défense d’une police républicaine de proximité.

L’affaire de Tarnac traduit-elle un retour en force du sécuritaire ?

Yannick Danio. D’un point de vue policier, on a une enquête ayant abouti à des interpellations. Maintenant, c’est à la justice de trancher. Mais peut-on qualifier de terrorisme ce qui est du droit commun, même accompagné d’un discours idéologique qui, il est vrai, n’entre pas dans le discours dominant ? Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas eu d’utilisation d’explosifs mais de fers à béton qui n’ont, que je sache, mis la vie de personne en danger. On sait toutefois depuis longtemps que le sentiment d’insécurité est un excellent vecteur de communication. Cela permet en outre de justifier des mises en garde à vue pharaoniques et une explosion des contrôles d’identité, qui ne veulent rien dire.

Entretien réalisé par Sébastien Homer


http://www.soutien11novembre.org/

pour plus d'infos le site officiel du 11 novembre

4 vidéos de témoignage de deux inculpes du 11 novembre




Big Brother Blues
envoyé par charlydupuis

un dessin photocopier dans l'épicerie de tarnac le lendemain du bal de soutien







un article trouvé sur cettesemaine.free


http://cettesemaine.free.fr/spip/article.php3?id_article=1619










Publié dans 11 novembre "tarnac"

Commenter cet article

sd 30/12/2008 12:24

Si la justice ne veut pas libèrer nos 2 amis..alors on ira les chercher!